Vice 1

Un nouveau dessin animé Disney, Dreamworks, Pixar ou autre, tu peux être sûr que je serais au taquet ! Tu pouvais donc compter sur moi pour aller mater « Vice Versa », – en avant-première s’il vous plaît – le dernier chef d’œuvre de Pixar. Les critiques presses, internet et autres étaient et sont toujours aussi élogieuses à propos de ce petit bijou ? Et bien, je le serai aussi ! Malgré des conditions de visionnage à la limite du supportable qui m’ont donné envie de piquer un scandale – clim en panne et de ce fait, chaleur ahurissante – j’ai énormément apprécié ce film. On en fait toute une histoire et on nous parle de ce qui est peut-être le meilleur Pixar depuis la création des studios ? Ça peut paraître exagéré mais, une fois visionné, ça ne l’est pas tant que ça ! Prêt à faire un tour au plus profond de ta cervelle et à te faire un skype avec tes émotions ? Si, je t’assure, personne n’a un cerveau complètement vide, pas même toi, alors c’est parti mon p’tit gars !

Tant d’émotions !

Riley est une petite fille de 11 ans qui doit quitter sa ville natale pour aller à San Francisco à cause du travail de son père. Mais Riley n’est pas l’héroïne de ce film… En tout cas, pas tout à fait puisque c’est autour de ses 5 émotions et du travail qu’elles fournissent que le film tourne. Joie, Tristesse, Colère, Dégoût et Peur la guident à travers toutes ses aventures et l’aident à grandir et à vivre sa vie. Mais lorsque Joie et Tristesse sont accidentellement expulsées du Quartier Général, le centre de contrôle du cerveau, Riley ne dispose plus que des trois émotions restantes et perd peu à peu sa joie de vivre et tout devient de plus en plus sombre. Joie et Tristesse vont alors tout faire pour retourner d’où elles viennent et sauver Riley avant que son esprit et que son petit monde ne tombe dans le chaos.

C’est vrai, les dessins animés font souvent rire et pleurer, c’est leur force. La force de celui-ci, c’est de faire ressentir aux spectateurs toutes les émotions présentes dans le film. Et ce qui est encore mieux, c’est de les ressentir comme Riley ou proportionnellement à l’importance de chaque personnage. Nous sommes dans sa tête du début à la fin: nous allons donc réagir comme elle. Logique mais il fallait y penser et il fallait surtout le faire ! Premier bon point mon cher P. Docter !

L’équipe a su alterner intelligemment des passages drôles et légers avec des moments plus sombres, plus réalistes, à la limite du dramatique parfois – surtout concernant les décisions de la petite fille, mais pas de spoil promis !! Tout dépend des interactions des émotions et de leur effet sur Riley.

On y croit et on s’y voit !

Je n’irais pas jusqu’à dire que « Vice Versa » est un film ultra réaliste qui relate à la perfection les rapports humains, et notamment les relations parent-enfant, mais tout de même, quel réalisme pour un dessin animé ! Si on y réfléchit bien, cette gamine qui tombe peu à peu en dépression, perd goût à la vie, après avoir été contrainte de déménager loin de sa petite vie tranquille, loin de ses amis, loin de ses habitudes, et bien cette petite fille pourrait être n’importe qui dans notre entourage ! Sa réaction ne nous paraît pas forcément effarante dans le sens où n’importe quel gamin, ado ou même adulte pourrait tout à fait ressentir la même chose face à un changement aussi radical et brutal !

Et puis il est tellement vrai aussi que toute notre vie, nous sommes submergés par des émotions qui se suivent, se superposent, s’entrechoquent, s’affrontent et n’arrivent pas forcément à cohabiter ; qu’il nous arrive d’avoir de brusques changements d’émotion parce que c’est ainsi que nous sommes faits et ça, « Vice Versa » le retranscrit à la perfection !

vice 2

Voilà à quoi l’intérieur de ton cerveau pourrait bien ressembler !

La joie, la peur, la tristesse, le dégoût et la colère sont des émotions essentielles aux êtres humains et nous aide à nous construire. Le fait est que tout n’est pas forcément joyeux, mais ce sont les moments de colère, de tristesse ou autre qui nous font apprécier encore plus les moments de joie et de bonheur. Oui, je sais, il m’arrive de partir loin, mais j’aime exprimer clairement ce que j’ai ressenti et ce que je ressens encore, grâce à ce dessin animé. Mais si tout ça t’emmerde, je t’invite le plus gentiment du monde à cliquer sur la croix rouge située en haut en droite de la page…!

L’originalité avant tout !

La cerise sur le gâteau, c’est tout de même de se dire que cette idée était pourtant simple, mais qu’il fallait avoir l’idée et le courage de la mener au bout. Sur ce coup-là, chapeau bas à Pete Docter ! Il faut dire que le monsieur avait déjà tout déchiré à l’époque avec la réalisation du célèbre « Monstres&Cie ». Une fois de plus, c’est un coup de génie ! Parce que non seulement cet artiste et toute son équipe ont imaginé des émotions dirigeant le cerveau et la vie d’une petit fille, mais ils n’ont par ailleurs oublié aucun recoin de son cerveau ! C’est ainsi que tu vas pouvoir voyager dans le territoire des pensées abstraites, visiter les studios des rêves qui tournent chaque nuit avec costumes, acteurs, scénario, musique, pour réaliser ces films étranges que constituent nos rêves, puis ce sera le tour du subconscient, puis le pays de l’imagination; tu vas rencontrer ceux qui sont chargés de la destruction des souvenirs trop anciens ou jugés inutiles et surtout tu vas faire la connaissance de Bing Bong l’ami imaginaire de Riley, et j’en passe ! Ce film grouille tellement de trouvailles originales que je ne peux pas tout te dire de mémoire ! Tu veux en savoir plus ? Tu sais quoi faire !

Vice3

Toute l’équipe réunie pour mater un rêve/souvenir de Riley !

En bref

Pas besoin d’en rajouter beaucoup, je crois que mon avis sur le sujet est assez clair !

Regarder « Vice Versa« , c’est faire un tour dans la tête de Riley, mais aussi dans la tienne ! On en arrive presque à se demander à quoi ressembleraient nos émotions à nous. On rit, on pleure, on déprime, on s’énerve, on se sent dégoûté ou honteux, bref tout y est ! Le petit plus – et oui, encore un plus après tout ça ! – c’est de monter l’intérieur de la tête des parents de Riley le temps d’une conversation pour le moins mémorable. Histoire de rappeler que ces 5 émotions sont dans la tête de chacun et que ce sont en fait elles qui interagissent entre elles par le biais des actions qu’elles nous font accomplir. L’être humain n’est rien sans émotion et ce film nous le rappelle et nous le démontre à de nombreuses reprises.

Pixar peut être fier de son dernier chef d’œuvre qui restera à coup sûr dans les annales, ne serait-ce que par son originalité et par son audace ! Du coup tu sais que tu iras au moins mater un film à la fête du cinéma mon pote ! Et tu n’as aucune excuse pour ne pas te bouger le cul et profiter d’un petit moment en tête à tête avec les êtres qui peuplent ton cerveau ! Dis-toi que ça peut toujours être une expérience intéressante ! 😉

Bande annonce :

Angélique Lambert

Publicités